40 start-up de l'AgTech Française à suivre | TERRACEUS TERRACEUS

40 start-up de l’AgTech Française à suivre

La Ferme Digitale

L’AgTech française nous promet une agriculture transparente, numérique, performante, durable et citoyenne. C’est en tout cas le Credo de La Ferme Digitale, l’asso qui les représente. L’AgTech pèsera 22 milliards de dollars en 2022 dans le monde. Alors quelles sont les forces françaises en présence : Revue d’effectifs (non exhaustif).

Au sommaire

  • Ÿnsect : l’élevage et la transformation d’insectes à grande échelle
  • Algama : l’alimentation à base de microalgues, une alternative aux protéines animales
  • Invers : des vers de farine pour nourrir les chiens, chats, poissons et volailles autrement
  • NextAlim : des mouches pour animaux et chimie

Plateforme digitale

  • Agriconomie : la place de marché dans les approvisionnements agricoles
  • Farmitoo : le matériel agricole vendu par les fabricants
  • ComparateurAgricole.comla place de marché de céréales
  • Les Grappes : l’achat de vin en direct des vignerons récoltants
  • MiiMOSA : le financement participatif de l’agriculture et de l’alimentation
  • WIUZ : l’aide à la décision des techniciens-conseil et des coopératives
  • VotreMachine.com : la location de matériel agricole à un agriculteur
  • Linkinfarm : la mise en relation entre prestataires de travaux agricoles et agriculteurs
  • Icosysteme : la formation phygitale en agroforesterie et agroécologie
  • MyEasyFarm : l’aide à la décision pour le pilotage d’une exploitation agricole
  • Stockly : la location d’espace pour les véhicules de particuliers chez l’agriculteur

Blockchain

Logiciel & App

  • Baoba : l’application pour toute la gestion de l’exploitation
  • Baqio : la gestion commerciale pour domaine viticole et négoces
  • Ekylibre : l’outil de gestion et d’aide à la décision tout­-en-un pour des exploitations agricoles
  • Perfarmer : l’application de vente de céréales pour mieux rémunérer les agriculteurs
  • Piloter sa ferme :  l’application de gestion et de commercialisation de céréales
  • Karnott : le « carnet de note » connecté pour le suivi des opérations et la mutualisation du matériel
  • Weenat : des solutions météo mobiles, connectées et simples d’utilisation
  • Weather Measures : la météorologie et la pluviométrie de précision

 Robot – IA – IoT – IIOT – Objet Connecté – Big Data

  • Thegreendata : la data-science pour le monde agricole
  • Greenback : la 1re agence mondiale de notation de la santé écologique des sols
  • Naïo Technologies : la robotique au service de l’agriculture et viticulture
  • AgreenCulture : Smart robot for smart sustainable farming
  • VitiBot : un enjambeur autonome pour une viticulture durable
  • Exotic Systems : le bureau d’études des objets et systèmes intelligents
  • Ombrea : des ombrières connectées et des capteurs pour protéger les cultures de plein champs
  • Fernand, votre assistant : la reconnaissance vocale au service de l’agriculture
  • Khiko : dites NON aux vols de machines !
  • Easy Agri : une offre « Internet des objets » pour connecter sa ferme
  • Farmbot France : des robots-potager Open source

Chimie Bio

  • M2i Live Sciences : les phéromones de biocontrôle pour la protection des cultures Bio
  • Axioma : les produits bio-stimulants à base d’actifs naturels de plantes
  • Inoculumplus: l’alternative aux engrais chimiques traditionnels

Agri urbaine & Circuit court

  • Smart Farming System : l’agriculture verticale et urbaine, clé en main et en box
  • NeoFarm : la micro-ferme urbaine robotisée en maraîchage bio-intensif
  • Poiscaille: des paniers de la mer en direct, du bateau à l’assiette
  • Panier Local : l’outil de gestion en ligne pour circuit court
  • Promus : le réseau logistique dédié aux ventes alimentaires de proximité
  • À 2 Pas d’ici : le circuit-court B2B2C au sein de la Grande Distribution
  • UrbanLeaf : l’aquaponie pour particulier, collectivité et entreprises
La France: un Train de retard ?

L’Hexagone s’érige en leader européen avec 2,6% investissements mondiaux du secteur. «Sur les 15 milliards d’euros qui ont été levés dans l’AgTech en 5 ans, à peine 2% l’ont été en France et 10% en Europe. 45% des investissements sont captés par les États-Unis et les 45% restants par l’Asie et l’Inde, et ce alors que la France est la première puissance agricole européenne, et l’Europe la première puissance agricole mondiale», expliquait Florian Breton à Frenchweb, président de La Ferme Digitale. Il ajoutait optimiste: «On voit que la France est en train de passer d’une agriculture de volume à une agriculture de valeur. On a un train de retard, mais cela ne veut pas dire que le train est très loin.»

Le reste du monde, un train qui roule

Google et Alibaba injectent de l’IA dans l’agriculture.

Bowery Farming Inc, une start-up qui utilise la robotique pour cultiver des cultures en intérieur, a levé 90 millions de dollars auprès GV d’Alphabet Inc. (Google) et de Dara Khosrowshahi, PDG d’Uber.

Crop One et Emirates Flight Catering vise à construire la plus grande ferme verticale au monde.

Crop One Holdings, l’opérateur agricole vertical derrière la marque FreshBox Farms, et Emirates Flight Catering (EKFC), l’un des plus grands opérateurs de restauration aérienne au monde, ont annoncé un accord de coentreprise de 40 millions de dollars pour construire la plus grande installation agricole verticale au monde à Dubaï, Emirats Arabes Unis.

L’installation produira quotidiennement, trois tonnes de légumes-feuilles de haute qualité, sans herbicide et sans pesticides, récoltés…

Les Forces Françaises en présence

Objets connectés (IoT), big data, drone, logiciel, plateforme digitale, robot autonome, blockchain, l’AgTech française sera-elle au rendez-vous de la révolution numérique, agricole, alimentaire, énergétique, écologique ?

Nature’s solution for food’s future

Ÿnsect : l’élevage et la transformation d’insectes à grande échelle

Ÿnsect élève des insectes pour produire des ingrédients premium (protéines et huiles), naturels et de haute qualité pour l’aquaculture et la nutrition des animaux de compagnie.

Afin de répondre à l’augmentation de la demande en protéines, ils produisent ŸnMeal, une protéine premium, ainsi que d’autres matières premières de qualité à base d’insectes comme ŸnOil et l’engrais ŸnFrass.

Ÿnsect propose également un engrais de qualité à base de déjections d’insectes, une solution nutritive pour les plantes et durable pour les sols.

Quelques chiffres :

  • 52% d’augmentation consommation mondiale de protéines animales entre 2007 et 2030.
  • 3x augmentation du prix des farines de poisson en 10 ans
  • 40% de part d’insectes dans le régime naturel des truites sauvages
  • 25 brevets, qui font d’Ÿnsect le premier détenteur mondial de brevets sur les insectes
  • Ynsect a réalisé une levée de fonds de 110 millions d’euros en 2019 . Ce nouveau tour de table porte à 175 millions de dollars les fonds déjà levés.
  • Elle dispose déjà d’un carnet de commandes de 70 millions de dollars de chiffre d’affaires sur les quatre prochaines années.

L’entreprise participe au projet européen FARMYNG1 pour fonder la première et la plus importante unité industrielle entièrement automatisée spécialisée dans la production de protéines d’insectes haut-de-gamme.

Ÿnsect qui est dans le NEXT 40 (les 40 start-up les plus prometteuses de La French Tech ) désire être le fournisseur mondial de la nutrition premium et durable. Nul doute qu’elle y arrive.

Fondateurs : Antoine Hubert, Jean-Gabriel Levon

Invers : des vers de farine pour nourrir les chiens, chats, poissons et volailles autrement

Si l’entreprise a créé sa 1re ferme-atelier dans le Puy-de-Dôme, son modèle économique d’entomoculture (élevage d’insectes) se veut innovant.

Ainsi, à l’opposé de la plupart des modèles de production d’insectes qui se projettent dans de grandes unités de production industrielle leur système d’élevage est réplicable et se déploie en fait chez les agriculteurs.

L’entreprise fournit donc les larves à l’agriculteur qui se charge de les faire grossir et les récolter et Invers les transforme et  commercialise.

Case study chez un agriculteur qui a créé son bâtiment de 850 m2 :

  • Coût de l’investissement: 650.000 euros
  • Garantie d’avoir « un revenu fixe par mois d’environ 1.200 euros
  • Réintroduction de légumineuses qui fixent l’azote et bénéficient aux sols.
  • Les déjections des insectes sont utilisées en compost, permettant de réduire le recours aux engrais chimiques.
Sur le plan environnemental l’élevage d’insectes émet peu de gaz à effet de serre, nécessite peu de surface au sol, des apports en eau et en énergie limités (Oonincx et al., 2012, 2010), et bénéficie d’un taux de conversion en protéines d’intérêt (van Huis, 2013 ; Collavo et al., 2005).

Le Tenebrio Molitor ou vers de farine est un insecte adapté aux coproduits et déchets céréaliers présents dans la région de la Limagne.

Il présente également une parfaite adaptabilité pour un élevage en petites unité à la ferme :

  • Excellent profil Acides Aminés et Acide Gras ;
  • Très riche en protéines (>65%) ;
  • Meilleur substitut que la mouche soldat (Hermetia Illusens) et que la farine de poissons ;
  • Résultats zootechniques excellents.

Fondateurs : Sébastien Crépieux, Stéphanie Cailloux et David Quittard.

INVERS protéines durables

NextAlim : des mouches pour animaux et chimie

NextAlim éleve des mouches à grande échelle pour en faire de nouveaux aliments à destination des animaux et peut-être, à terme, des aliments comestibles pour les êtres humains.

Basée à Poitiers, la start-up dans laquelle SUEZ a investi, L’entreprise produit à grande échelle des protéines à partir des larves de la mouche Hermetia Illucens, ou Black Soldier Fly. Cette mouche noire est l’une des espèces autorisées à l’élevage en Europe pour l’aquaculture, la Petfood (aliments pour chiens et chats) et la chimie verte.

L’entreprise mise sur 4 secteurs :

  • Valorisation de biodéchets : Les larves de Black Soldier Fly permettent de valoriser une large gamme de biodéchets et de sous-produits alimentaires (invendus de supermarché, restes alimentaires de restauration, chute de productions d’industries agro-alimentaires).
  • Alimentation animale : Les huiles et les protéines présentes dans les larves de la BSF peuvent être utilisées dans l’alimentation animale. Elles permettent de remplacer les produits comme le soja ou la farine de poisson, et possède en plus des propriétés probiotiques intéressantes.
  • Chimie verte : Les huiles, les protéines et la chitine, présentes dans les larves de la BSF rentrent dans la composition de nombreux produits biosourcés, comme notamment les biocarburants.
  • Fertilisant : Une fois digérés par les larves, les biodéchets deviennent un fertilisant de haute valeur agronomique, utilisable dans l’agriculture biologique

Les mouches sont nourries avec des biodéchets d’origine 100 % végétale, principalement des fruits et légumes déclassés transformés en soupe.

En les digérant, elles les transforment en fertilisants. Les graisses, protéines et autres dérivés de l’insecte seront quant à eux utilisés pour l’alimentation des animaux de compagnie et pour la chimie verte. Une partie des larves aura également été prélevée pour devenir des mouches adultes qui pondront à leur tour de nouveaux oeufs.

Fondateur: Jean-François Kleinfinger

40 start-up de l'AgTech Française à suivre | TERRACEUS

Algama : l’alimentation à base de microalgues, une alternative aux protéines animales

Algama développe des ingrédients et des produits à base de microalgues tels que les sauces vegan The Good Spoon ou la boisson à base de spiruline Springwave.

Les équipes d’Algama recherchent, développent et vendent en direct, des ingrédients à base de microalgues pour l’agro-alimentaire. Les microalgues regorgent de protéines, de vitamines, d’oméga 3, et d’antioxydants naturels bénéfiques à la santé. Elles sont aussi une source de pigments pour des usages alimentaires ou industrielles.

Également, ils cocréent et industrialisent des produits finis avec des partenaires :

  • des produits 100% vegan
  • des comarques avec un produit de leur catalogue

Depuis sa fondation en 2013, Algama est devenu le leader mondial de la nourriture à base de microalgues. Des algues qui proviennent de sources océaniques ou marines propres et cultivées de manière durable, situées aux quatre coins du globe. Leur ambition : que la microalgue soit consommée au quotidien.

Fondateurs : Alvyn Severien, Mathieu Gonçalves et Gaëtan Gohin

Algama foods

Plateforme digitale

Agriconomie  : la place de marché spécialisée dans les approvisionnements agricoles

Agriconomie.com est à l’agriculture ce que Mano Mano est à l’outillage ou Oscaro.com à la pièce automobile.

Pour soutenir sa croissance, Agriconomie lance un service de création de sites Internet en marque blanche à destination des coopératives et des acteurs du négoce agricole.

La marketplace permet :

  • aux agriculteurs de trouver des semences, pièces, équipements, engrais, etc pour leur exploitation au même endroit et au meilleur prix, afin de leur faire économiser du temps et de l’argent.
  • aux distributeurs et fournisseurs d’étendre leur périmètre de ventes géographique et de proposer leurs offres à un plus grand nombre d’agriculteurs en Europe, à moindre coût.

En chiffre : 250.000 produits – 45 000 clients – 85 salariés – 10 % de ses ventes à l’international – Un service premium « Club by Agrico » avec adhésion à 125 euros.

Fondateurs: Paolin Pascot, Clément Le Fournis et Dinh Nguyen

Farmitoo : la plateforme de matériel agricole vendu par les fabricants

La plateforme d’e-commerce propose un grand nombre de marques de matériel avec la possibilité de comparer les différents produits et leurs prix.

Leur proximité avec les fabricants permet aux consommateurs de trouver les meilleurs tarifs pour les agriculteurs, et de négocier pour eux.

En chiffres : 70 000 produits et un comparatif avec plus de 250 fabricants. 2,5 millions d’Euros levés, 2 millions de visiteurs uniques.

Fondateurs: Grégoire Casoetto, Mathilde Lefrançois, Pierre Ducoudray et Denis Fayolle

Farmitoo

ComparateurAgricole.com :  la place de marché de céréales

Les agriculteurs vendent leurs céréales au meilleur prix et en quelques clics.
Avec cet outil de comparaison, ils garantissent le meilleur prix du marché.

Adapté à un secteur particulièrement complexe, ComparateurAgricole.com se rapproche des modèles de comparateurs en ligne existants qui ont déjà fait leur preuve.

Leur ambition : devenir le N°1 de la collecte de céréales en ligne.

  • 7674 agriculteurs leur font confiance !
  • 668776 tonnes collectées en céréales : 1er collecteur en ligne
  • 150453 tonnes d’engrais livrées des prix transparents
  • 20 collaborateurs à votre service à Chartres et à Bourges

A noter : A la question d’un sondage en ligne de terre-net :

Connaissez-vous précisément le coût de revient (objectif de rémunération compris) d’une tonne de blé produite sur votre exploitation ? –

  • NON : 700
  • OUI : 577
  • Total des votes : 1277

Fondateurs:  Pierre-Antoine Foreau et Vincent Guilhem de Pothuau

 

Les Grappes : la plateforme d’achat de vin en direct des vignerons récoltants.

Crée en 2014, Les Grappes rapproche les vignerons récoltants des consommateurs finaux. Avec deux plateformes dédiées, une pour les particuliers, l’autre pour les professionnels, et un service dédié à l’oenotourisme

En chiffres : Les Grappes rassemble une communauté de près de 900 vignerons, 30 000 membres, 70 000 abonnées sur les réseaux et près de 4000 références de vignerons récoltants.

Fondateur : Loic Tanguy

40 start-up de l'AgTech Française à suivre | TERRACEUS

MiiMOSA : la plateforme de financement participatif dédiée à l’agriculture et à l’alimentation.

Fondée en 2015, MiiMOSA est le leader européen du financement participatif sur les thématiques agricoles et alimentaires

Après avoir fait du crowdfunding sur des projets agricoles et notamment d’agriculture urbaine, puis sur des projets nature et alimentation (gîtes à la ferme, bières artisanales…) Miimosa lance un fonds de dette « Agir ensemble » de 50 millions d’euros.

Ce fonds permet à MiiMOSA d’apporter des financements allant de 15 000 à 1 million d’euros et sera dédié à la transition agricole, alimentaire et énergétique.

En chiffres : 2 500 projets accompagnés, Taux de réussite : 85 %, 160 000 membres, 25 salariés répartis sur quatre sites entre la France et la Belgique, 20 millions d’euros levés.

2 offres de financement pour les porteurs de projet

  • don avec contrepartie : jusqu’à 70 000 €
  • prêt rémunéré : jusqu’à 1 000 000 €

La plateforme Miimosa se rémunère en prélevant un pourcentage sur le montant de la collecte.

  • Pour les dons avec contrepartie, la commission est de 8% 
  • Pour les prêts rémunérés, la commission est de 4%

L’entreprise a l’ambition de faire de la France, le berceau européen de l’Agtech.

Cofondateur : Florian Breton et Président de la Ferme Digitale

 

WIUZ : La plateforme digitale agronomique ouverte pour coopérative

WIUZ accompagne au quotidien les techniciens agricoles et depuis 2019, les agriculteurs. Il fait le lien avec l’agriculteur, la réglementation , les filières et les technologies connectées et émergentes.

La plateforme donne aux techniciens-conseil un accès aux informations nécessaires sur les parcelles des agriculteurs, le prévisionnel et le réalisé, pour ajuster les préconisations faites en morte-saison en fonction de l’état réel de la végétation.

Carte interactive avec visualisation des parcelles sur une carte type Google Map, en temps réel.

En chiffre : 1,950 millions ha déployés, 83 % de parcelles géoréférencées, 144 millions d’appels/an à l’API de notre plateforme, 5 584 agriculteurs connectés, 2 775 utilisateurs mobiles, 24 clients

Parmi les clients de Wiuz, on compte notamment Axéréal et Terrena et comme partenaire météo, weather-measures.

Axéréal est un groupe coopératif agricole et agroalimentaire présent en France et à l’international. Il est spécialisé dans la culture et la transformation de céréales pour les marchés de la brasserie, de la boulangerie et de l’élevage. Elle collecte 5 millions de tonnes de grains auprès de ses 12 700 adhérents.

Terrena est une coopérative comprenant 21 500 exploitations agricoles et 14 000 salariés avec les marques La Nouvelle Agriculture, Père Dodu, Sourires de campagne, Tendre et plus, Fermier d’Ancenis, D’Anvial, Val Nantais, Gastronome Professionnels…

L’équipe Wiuz: Sébastien Fonlupt, président, Marc Hoppenot, CEO/Directeur et Nelson Fournier, Chargé de projet informatique.

Wiuz, l'AGTech française

Wiuz

VotreMachine.com : la location de matériel agricole à un agriculteur

VotreMachine.com est un site collaboratif pour déposer vos annonces de matériel et/ou louer du matériel à un agriculteur, une CUMA, une collectivité, une entreprise de travaux agricoles ou travaux publics ou à un particulier, près de chez vous

L’objectif est de baisser les coûts de mécanisation et de rendre les exploitations plus compétitives.

Les trois engagements de votreMachine.com : sécurité du matériel (assuré par AXA), sécurité du paiement (paiement d’avance via le site) et gestion administrative (contrat de location, état des lieux, facturation).

L’inscription et les annonces sont gratuites.

Fondateur : Jean-Michel Lamothe

Linkinfarm : la plateforme de mise en relation entre prestataires de travaux agricoles et agriculteurs.

Les charges de mécanisation représentent jusqu’à 50% de la marge opérationnelle d’une exploitation agricole.

La solution linkinfarm, made in Normandie, aide donc les agriculteurs à mieux se mécaniser et raisonner leurs investissements dans leurs tracteurs et autres machines. Et ce, en trouvant, réservant et payant en ligne leurs prestations de travaux agricoles.

Ainsi en évitant de s’endetter pour du matériel lourd, la plateforme aide les paysans à mieux vivre de leur métier et à gagner du temps sur leurs travaux dans les champs.

A noter que 3 des fondateurs se sont tournés vers le secteur de la santé.

Fondateurs : Philippe Fournier (Président), Bertrand Poirier, Florian Brisard et David Battu

 

Icosysteme : La plateforme de formation phygitale en agroforesterie et agroécologie

Icosyteme regroupe 11 formateurs permanents, experts en agroforesterie et en agriculture de conservation, ainsi qu’une plateforme internet développée sous Moodle comprenant 16h d’enseignement (118 vidéos ; 10 quiz, A11 applications).

Pionnière dans son domaine, l’entreprise a pour vocation le développement de Formations Mixtes Digitales (FMD) et 100% digitales en France et à l’étranger, en alliant les connaissances de terrain aux technologies de la formation pour renforcer et améliorer la diversité des acquis et stimuler le développement de pratiques agricoles innovantes. D

Depuis 2018, ICOSYSTEME a lancé la première saison des RDV d’une campagne agricole, composé de 8 webinaires et d’un espace dédié en ligne sur des problématiques technico-pratiques en agriculture de conservation ou en agroforesterie.

Fondateurs: Matthieu Archambeaud & Fabien Liagre

MyEasyFarm : la plateforme d’aide à la décision pour le pilotage d’une exploitation agricole

La start-up accompagne l’agriculteur et leurs interlocuteurs au quotidien pour optimiser la compétitivité et la rentabilité de l’exploitation agricole, tout en préservant l’environnement.

La plateforme sécurisée qui ne nécessite pas de formation propose sous forme d’abonnement différents services selon votre surfaces (SAU) de votre exploitation:

  • GESTION DES PARCELLES
  • GESTION DES MATÉRIELS
  • TOUTES LES INFORMATIONS D’UNE PARCELLE AU MÊME ENDROIT
  • PLANIFICATION DES TACHES
  • MODULATION DES INTRANTS
  • DOCUMENTATION AUTOMATISÉE
  • CONNAITRE SES COUTS
  • ANALYSER SES DONNÉES
  • MÉTÉO
  • SUIVI EN TEMPS RÉEL

 

My easy farm logo

Stockly : la plateforme en ligne de location d’espace pour les véhicules de loisirs chez l’agriculteur

Le Airbnb des agriculteurs : l’agriculteur propose ses entrepôts, hangars et granges aux particuliers afin qu’ils puissent y laisser leur véhicule (caravanes, camping-cars, bateaux…) en hivernage ou en gardiennage.

Stockly garantit au particulier l’assurance leur véhicule (la start-up a été lancé au sein du Crédit Agricole Assurances).

En chiffre : Compter 350 € pour un espace de stockage couvert.

La start-up prélève une commission de l’ordre de 20%. sur 451 600 exploitations agricoles en France (Source Agreste 2017), Stockly cible 25% d’entre elles soit 113 000 exploitations.

Stockly

Blockchain

Connecting Food : une solution B2B au service de la traçabilité alimentaire

La plateforme propose aux marques, distributeurs et acteurs de la restauration, une solution B2B de traçabilité en temps réel, et d’audit agro-alimentaire 100% digitalisé. (LiveTrack & LiveAudit).

Ils utilisent la Blockchain afin de garantir que les données et le résultat de l’audit sont infalsifiables.

Ils suivent et auditent LES CHAÎNES ALIMENTAIRES EN TEMPS RÉEL

  • Cartographie et gestion des chaînes d’approvisionnement
  • Suivi des produits en temps réel
  • Suivi du parcours de transformation.
  • Alerte en temps réel en cas de non-conformité.

Grâce aux alertes en temps réel, les lots de produits non conformes peuvent être arrêtés ou réorientés vers une chaîne alimentaire moins sélective.

Cela réduit les rappels de produits et le gaspillage alimentaire

Les clients peuvent apporter la preuve que les producteurs sont rémunérés équitablement avec LiveEthic.

Leur plateforme permet aussi d’aller jusqu’aux consommateurs finaux (LiveScan) en apportant la preuve que les promesses produit sont réellement tenues.

Les fondateurs : Maxine Roper et Stefano Volpi

Logiciel & App

Baoba : Une seule application pour toute la gestion de l’exploitation

Baoba est un logiciel de gestion multi-filières de nouvelle génération pour les éleveurs sous environnement mobile, tablette et PC.

Cette solution intègre la gestion des troupeaux (bovins et ovins allaitants), des cultures, des prairies et certaines espèces de volailles.

Elle fournit également un réseau social privé et un environnement d’analyse de toutes les données de la ferme (data lab) pour les gestionnaires de l’exploitation et leurs conseillers.

La solution se connecte aux outils de la ferme pour collecter les données ou tout simplement les piloter (indicateurs de pesée, porte de tri automatique, lecteurs de boucles électroniques…).

Baoba permet l’enregistrement de toutes les données en mobilité (sur le terrain) et simplifie la tenue du cahier de pâturage en facilitant le suivi des lots d’animaux via son interface cartographique.

Fondateurs : Frédérick MOUVIER & Mathieu GODET

BAOBA : un acteur de l'AgTech Française

BAOBA : un acteur de l’AgTech Française

Baqio : Le logiciel web de gestion commerciale pour domaines viticoles et négoces

Le premier logiciel 100% web (SaaS) sur abonnement, né en Bourgogne (anciennement Vinosoft) a été créé par des expert en cryptologie, Sécurité & Codage de l’Information.

Des fonctionnalités nécessaires une gestion administrative simplifiée

  • Gestion quotidienne de votre exploitation viticole :
  • Définir vos produits, tarifs, stocks et créer des commandes clients
  • Suivi des expéditions, la facturation et les encaissements (TVA – DAE…).
  • Déclarations douane : Suivi de la comptabilité matière. Edition de la DRM et du registre capsules par entrepôt fiscal (suspensif ou acquitté).
  • Gestion des représentants par taux de commission, calcul automatique à la commande. Relevés de commissions.
  • Comptabilité : Configuration de vos comptes et journaux. Export de vos écritures vers votre logiciel comptable.
  • Statistiques sur votre exploitation viticole : chiffre d’affaires, palmarès clients, nb. de bouteilles, etc
  • API : Mise à disposition d’une API pour s’interfacer avec d’autres logiciels et automatiser les communications.
  • Démo

Fondateurs : Sylvain Gautier et Benoit Taillefert

BAQIO

Ekylibre : l’outil de gestion et d’aide à la décision tout­-en-un pour des exploitations agricoles

Ekylibre permet à l’agriculteur de piloter son exploitation plus simplement et plus efficacement : gestion parcellaire, achats, ventes, stocks, réglementation, comptabilité…
Leur valeur ajoutée : proposer l’utilisation d’un logiciel libre (open source) grâce à la précieuse contribution de la communauté d’agriculteurs utilisateurs.
Ce choix, disent-ils, émane d’une réelle philosophie qui leur permet de garantir un outil évolutif et pérenne.
La start-up propose 3 abonnements mensuels de 30 euros à 900 euros
A noter : Ekylibre a signé en 2019 un partenariat avec MesParcelles, l’outil de gestion des parcelles agricoles en ligne développé par les Chambres d’agriculture.
Fondateur : David Joulin

Perfarmer : l’Application pour mieux rémunérer les agriculteurs

L’application mobile aide les agriculteurs à vendre leurs céréales au bon prix et à définir une stratégie de commercialisation.

L’utilisateur indique un prix cible, puis il est alerté par SMS quand celui-ci est atteint. Il peut alors donner illico un ordre de vente à sa coopérative.

L’appli propose notamment :

  • Définition de la stratégie de commercialisation
    Assistant de calcul de base
    Alertes personnalisées
    Suivi des cours Euronext et physiques
    Historique des cours
    Simulateur de risque
    Module d’enregistrement des ventes
    Calcul du prix moyen
    Suivi du CA total de l’exploitation
    Suivi des tonnes restant à vendre

Ainsi, l’agriculteur prend la décision de vendre en toute sérénité et sécurise le résultat de sa ferme.

Chaque jour, de nouveaux agriculteurs innovants rejoignent la communauté des Perfarmers pour construire ensemble l’agriculture de demain.

Fondateur : Edgar Chaput et Michel Bourousse

Piloter sa fermeSavoir prendre « en 5 minutes par semaine », les bonnes décisions de commercialisation de vos céréales !

Des algorithmes pour suivre et analyser les marchés et vendre au bon prix !

Une aide à la décision personnalisée pour piloter sa ferme et savoir quand vendre et quelle quantité, tel est l’objectif de la plateforme qui nous promet une gestion simple et visible. La vision analytique par culture vous permet de savoir où vous en êtes et d’affiner vos décisions.

L’entreprise née à Clermont-Ferrand propose aussi des recommandations sur les niveaux de risque, des alertes dédiées à la gestion du risque prix et des formations.

Outre les agriculteurs, elle s’adresse également aux Coopérative – Négociant, techniciens conseil, et aux banques en tant que financeurs des agriculteurs.

Fondateurs : Roland Zimmermann, Xavier FAURE et Sylvain Jessionesse

Karnott : le « carnet de note » connecté facilitant le suivi et la mutualisation du matériel agricole.

La start-up lilloise propose une solution connectée permettant de calculer, analyser et archiver automatiquement toutes les interventions réalisées par chaque équipement agricole grâce à un compteur (comprenant un GPS et de multiples capteurs) couplé à une application web et mobile simple d’utilisation.

À la clé, la suppression des traditionnels carnets de travaux utilisés dans les secteurs agricole et viticole au bénéfice d’une solution numérique zéro saisie.

Fondateurs : Alexandre Cuvelier, CEO et Antoine Dequidt, Agriculteur

Weenat : des solutions météo mobiles, connectées et simples d’utilisation.

Weenat fournit aux agriculteurs des données météo et des paramètres du sol, pour les accompagner dans leurs prises de décision quotidiennes, du semis à la récolte.

Les solutions d’agronomie de précision de weenat propose

  • d’anticiper les aléas climatiques : la pluviométrie, la température, l’hygrométrie, le vent
  • de sécuriser la récolte en optimisant les traitements, en évitant les passages inutiles, en anticipant le risque maladie
  • de surveiller le potentiel hydrique de votre sol
  • d’anticiper le risque de gel
  • de suivre la récolte…

L’entreprise nantaise a récemment dévoilé son nouveau capteur d’humectation foliaire mobile et connecté. Ce capteur aide les agriculteurs à anticiper l’apparition de maladies cryptogamiques ou fongiques et à optimiser leurs traitements phytosanitaires.

Chiffres clés : 6 types de capteurs météo connectés / 4 000 utilisateurs et capteurs installés en France et dans le monde / 22 collaborateurs / 95 % de réabonnement/+ de 60 réseaux locaux de météo connectée créés en France.

L’application est compatible avec les meilleurs outils d’aide à la décision du marché.

Fondateur : Jérôme Le Roy

Weather Measures : la météorologie et la pluviométrie de précision

Expert en météorologie de précision, la plate-forme de données multi-sources (le Concentré Météo) agrège des données de radars (dont Météo France), de satellites, de stations météorologiques et de modèles numériques.

Weather Measures propose des informations historiques (jusqu’à 10 ans), des informations en temps réel 24h/24h et des prévisions. La société fournit ces informations détaillées sur une zone étendue (à l’échelle européenne) avec une résolution spatiale et temporelle élevée.

La start-up auvergnate propose notamment une assistance technique sur tous les aspects d’un projet météorologique :

  • Précipitation
  • Vent
  • Humidité
  • Température
  • Rayonnement
  • ETP (Evapotranspiration potentielle)…

Elle est aussi Conseil en stratégie météorologique avec

  • un inventaire des données disponibles
  • l’établissement d’une feuille de route à l’appui de la stratégie météorologique
  • la collecte et gestion de données : intégration, contrôle, retraitement et étalonnage des données météo, contrôle de la qualité.
  • l’installation et maintenance des équipements : stations météorologiques sur mesure, radars pluie.

L’entreprise s’adresse également à l’industrie, aux acteurs institutionnels, du monde de l’assainissement, de l’assurance… Elle a pénétré 15% du top 100 des coopératives française à 5 ans ». avec 6 radars pluviométriques installés auprès de coopératives agricoles françaises

Weather Measures vient de lever 550 000 euros auprès de SOFIMAC Partners pour lancer la commercialisation d’un service « clé en main », basé sur l’utilisation de radars météorologiques mobiles (à Bande X), de capteurs au sol et de modèles météorologiques, déclinée en trois offres commerciales pour la fourniture de données pluviométriques.

L’entreprise est leader sur le marché français dans la mise en œuvre et l’exploitation courante de radars à haute résolution (Bande X),

Fondateur : Arnault Trac et Emmanuel Buisson

Robot – IA – IoT – IIOT – Objet Connecté – Big Data

Thegreendata : la data-science pour le monde agricole

La start-up aide les acteurs de l’agro-alimentaire à intégrer les technologies big data et intelligence artificielle (IA) au sein de leur activité.

Elle propose ainsi

  • aux industriels de l’agro-alimentaire d’accompagner les producteurs dans leur déploiement de pratiques durables
  • aux centres de gestion d’accompagner leurs clients agriculteurs dans leur stratégie d’entreprise.
  • aux coopératives de conseiller leur adhérents dans leurs décisions opérationnelles.
  • aux banques ou assureurs agricoles de conseiller leur clients agriculteurs sur leurs investissements. Simulez leurs risques. Proposez les solutions de crédit et de couverture les plus adaptées.
  • des analyses des bassins de production et des planifications de stratégie

Thegreendata a développé 3 outils d’aide à la décision

Les outils Smart Pilot agrègent les données terrain et fournissent les indicateurs environnementaux et économiques pertinents pour définir votre stratégie

Les outils Smart Farm simulent les choix techniques, économiques et stratégiques d’une exploitation agricole afin d’en évaluer les impacts, les risques et les bénéfices.

La plateforme MAIA intelligente et collaborative permet d’agréger les expertises et d’accélérer le déploiement des services sur votre zone d’activité

En 2019, Thegreendata réalise un tour de table de 2 millions d’euros mené par Crédit Agricole, Cap Décisif, UI Gestion et Didier Rousseau.

Fondateur : Jérémie Wainstain, Etienne de Rocquigny.

TheGreenData

Greenback : la 1re agence mondiale de notation de la santé écologique des sols

Greenback est un outil de mesure d’impact des pratiques agricoles et d’évaluation et de gestion des sols pour améliorer leur état, leur rendement et leur résistance aux risques.

La notation de la santé des sols combine des sources de données et des outils greenback

  • ÉCHANTILLONNAGE TERRAIN Analyses physico-chimiques, ADN, carbone..
  • MÉTADONNÉES Satellite, données ouvertes, climat, couvert végétal, environnement…
  • GREENBACK SOIL REFERENCE Base de comparaison de tous les sols
  • ALGORITHME GREENBACK BIO.INTELLIGENCE

UN TABLEAU DE BORD AVEC INTERFACE DYNAMIQUE

  • Suit l’évolution de l’état de tous vos sols dans le temps (même sur plusieurs régions, pays ou continents)
  • Analyse chaque parcelle, ou les agrége toutes dans une note globale
  • Factualise l’impact de vos politiques sur l’état réel de vos sols
  • Vous compare à des référents internationaux, ou à vos concurrents
  • Communique les données à vos clients ou consommateurs finaux.

Une notation vous permet d’évaluer et de démontrer factuellement votre impact positif sur les sols avec des indices :

  • INDICE BIODIVERSITÉ : Le sol est-il vivant et préserve-t-il la biodiversité ?
  • INDICE CARBONE : Le stock de carbone est-il suffisant et équilibré ? La parcelle stocke-t-elle du carbone ?
  • INDICE INTÉGRITÉ : La parcelle recèle-t-elle une pollution ou des résidus chimiques ? La parcelle est-elle érodée

Fondateurs: Adrienne de Malleray & Quentin Sannié

greenback.green

Naïo Technologies : la robotique au service de l’agriculture et viticulture

Des robots mécaniques et automatiques pour désherber, biner et récolter en toute sérénité  :

Ils s’appellent Oz pour les petites surface de maraîchage, Dino pour des grandes surface de cultures de légumes en planches et Ted, un « désherbeur » pour passer sous le rang des vignes.

Les robots sont conçus pour assister les agriculteurs dans leurs tâches quotidiennes afin d’alléger la charge de travail et d’optimiser la rentabilité des exploitations tout en limitant l’impact environnemental.

Fondée en 2011, la start-up toulousaine a développé un système de navigation standard pour robots agricoles, pouvant être implanté sur n’importe quel robot roulant hors route.

Chiffres Clés : 21,5 millions d’Euros levés, 150 robots vendus dans des exploitations agricoles et viticoles en Europe de l’Ouest, en Amérique du Nord et au Japon. 70 employés (+ 15 embauches prévus)

Fondateur : Gaëtan Séverac et Aymeric Barthes

AgreenCulture : Smart robots for smart sustainable farming

Agreenculture développe un robot de pointe qui collecte les données et réalise des taches agricoles de haute précision.

Le chenillard nouvelle génération s’appelle CEOL, pèse 500 kilos, est doté d’une technique de géo-positionnement et d’une intelligence artificielle pour analyser son environnement. Il est autonome 24h.

La start-up toulousaine veut mettre fin au règne des produits phytosanitaires avec un désherbinage mécanique et automatisé sur grandes cultures et vignes…

Elle s’est fait connaître après une expérimentation, menée avec le constructeur alsacien du matériel agricole Kuhn, pour cultiver 50 hectares de maïs avec trois robots coordonnés par un logiciel inspiré des algorithmes de la navigation aérienne. Avec pour résultat, une réduction de 70% de quantité de produits phytosanitaires et de 50% d’engrais utilisés.

Courant 2019, AgreenCulture a rejoint le 3DEXPERIENCE Lab de Dassault Systèmes AgreenCulture pour transformer tout outil agricole passif en un robot intelligent capable d’agroécologie à faible risque financier.
La société propose un système GNSS-RTK propriétaire très précis (2 mm de précision) qui permet à tout robot de fonctionner en toute sécurité et avec un niveau élevé d’intégrité pendant les opérations.

AgreenCulture propose également une boîte de guidage d’accès au cloud de connectivité AI qui est installée sur tous les nouveaux robots vendus par ses partenaires industriels et commerciaux.

Fondateur : Christophe Aubé

 

40 start-up de l'AgTech Française à suivre | TERRACEUS

VitiBot : un enjambeur autonome pour une viticulture durable

Cet enjambeur monorang s’appelle Bakus, pèse 2500 kilos, 100% électrique, 100% autonome (10 heures – recharge 2 heures) et arpente les coteaux jusqu’à des pentes de 40% et 12 % de devers (ceux qui sont montés sur un tracteur comprendront).

Bakus accueille plusieurs type d’outils modulables pour les travaux du sol et de traitement (blocs tondeuse, effeuilleuse, rogneuse, pulvérisation confiné) profilables en plug and play sur interface disponible (PC, tablette et smartphone).

Il peut être déplacé avec une remorque de PTAC 3,5 tonnes jusqu’à la parcelle (ou en autonome sur chemin de vigne). La présence des 8 capteurs TOF permet au robot de s’orienter avec précision en détectant le moindre obstacle de jour comme de nuit, et de s’arrêter : la remise en route est humaine. Grâce à sa taille et son faible poids, il consomme peu d’énergie et réduit très significativement le tassement du sol.

La première fois, l’enjambeur a besoin d’un suivi sur la première parcelle. Il enregistre la topographie des lieux sous la surveillance de son utilisateur. Lors de ses prochaines interventions sur la même parcelle il pourra fonctionner en toute autonomie et sans surveillance. Et lorsque les travaux sont terminés, une notification est envoyée au viticulteur pour l’informer.

Vandalisme: Bakus enregistre une vidéo à chaque angle dès qu’il interprète un contact violent. Dans ce cas, une alerte est directement envoyée à l’équipe de supervision et au viticulteur.

En chiffre: Son prix de 150 000 à 200 000 selon l’équipement. Il coûte à l’utilisation entre 1 et 2 Euros de l’heure. Il sera livré en 3 tailles 1,6 m,1,9 m, 2,2 mètres de hauteur. Coté batterie, Cédric Bache, le fondateur, estime qu’au bout de 7 ans d’utilisation, la batterie a encore une capacité de 70 %. Coté investissement, ils promettent de diviser au moins par 2 vos coûts d’exploitation dans les vignes par rapport à l’usage d’un tracteur conventionnel.

SUPERVISION À DISTANCE

Un service de supervision des machines dédié permet de contrôler la ou les machines à distance. Ils pourront ainsi les localiser, les orienter vers de nouveaux travaux à effectuer et procéder à des levées de doute le cas échéant sans déranger le client.

La start-up rémoise Vitibot qui a levée 13 Millions d’Euros, compte développer un pulvé révolutionnaire pour compléter sa gamme d’outil.

Fondateur : Cédric Bache

 

Exotic Systems : Le bureau d’études des objets et systèmes intelligents

Au cœur des volcans d’Auvergne, l’entreprise est spécialisée dans la conception et la fabrication de solutions d’objets connectés, qui améliorent les performances des entreprises, dans les domaines de l’agriculture et de l’industrie.

Pour l’agriculture, elle propose des solutions connectées clés en main pour optimiser et réaliser des économies de transport lors des chantiers de récolte.

Exotic Systems a par exemple conçu

  • pour BIOCORP, l’électronique d’un stylo injecteur connecté, le Datapen, pour diabétique.
  • pour MICHELIN, un système intelligent de gestion de la pression des pneumatiques agricoles dernière génération EVOBIB
  • pour SHAPEHEART, un capteur cardiaque équipé sur un brassard de sport permettant de suivre sa fréquence cardiaque sur son smartphone.
  • pour LIMAGRIN, une plateforme Baliz de localisation et de suivi d’équipement outdoor

L’entreprise propose 4 produits, made in France, fiables, robustes, intelligents au service de l’IIOT.

  • KaptR : pour la localisation et le suivi d’équipements dans leurs environnements (température, mouvement, lumière, chocs, …) avec une autonomie accrue
  • Super TrackR : pour la localisation et suivi d’équipements, potentiellement dans des environnements sévères, avec une remontée de l’information sur réseaux mobiles (carte SIM) et LPWAN (Sigfox ou LoraWAN) pour une couverture maximale
  • Beakon: la balise de géolocalisation Bluetooth Low Energy (BLE) indoor ou outdoor au travers d’un smartphone, d’un Super TrackeR, d’un KaptR ou de tout système compatible BLE avec une autonomie de 10 ans
  • Grenouille : le couteau suisse de l’objet connecté robuste et faible consommation. Capteurs environnementaux et de mouvements, géolocalisation, Sigfox, Bluetooth Low Energy, NFC et autonomie de plusieurs années sont concentrés dans cet objet

Fondateurs : Julien Coudon & Laurent Gineste

Ombrea : des ombrières connectées et des capteurs pour protéger les cultures de plein champs

Installés au-dessus des cultures de plein champ, des panneaux s’ouvrent et se referme afin de réguler le climat sur les parcelles pour favoriser un microclimat adapté.

La solution IA de régulation et de contrôle climatique qui pilote l’installation s’adapte à chaque culture et anticipe les aléas climatiques (pluie, sécheresse, grêle, gelées).

Fondée à Aix-en-Provence fin 2016, Ombrea cible des marchés de la viticulture, du maraîchage, de l’arboriculture et de l’horticulture et des productions à forte valeur ajoutée.

En chiffres : La start-up a levé plus d’un million d’euros début 2019, et compte désormais 25 collaborateurs en CDI.

En résultat :

  • 63% de fruits en plus sous le système Ombrea qu’hors système
  • -30% de besoins en eau sur la pivoine, -43% d’eau en moins pour les tomates
  • Protection contre les brûlures
  • 50% de risque en moins d’avoir de la montaison sur les salades en cas de forte chaleur
  • Fraises: augmentation de rendements de +50%

Ombrea va développer des outils complémentaires aux ombrières pour la récupération des eaux de pluies ou des filets anti-grêle et envisage des partenariat avec des opérateurs de solutions photovoltaïques.

Fondateurs: Julie Davico-Pahin et Christian Davico

Fernand, votre assistant : La reconnaissance vocale au service de l’agriculture

Fernand est un algorithme d’intelligence artificielle capable de compiler les différentes données disponibles de votre exploitation agricole : la météo, les interventions dans les parcelles, les factures d’achat à la coopérative, les cours des céréales… pour les analyser et fournir une réponse rapide.

Pour enrichir ses réponses, Fernand peut se connecter à

  • votre fournisseur météo : Météociel, Météus, Pleinchamps, Sencrop, Syngenta service pro, Terre-net, Visogreen, Weenat…
  • votre fournisseur des cours et marché : Agritel, ODA – Offre et demande agricole, Piloter sa ferme, Terre-net…
  • votre logiciel de gestion parcellaire : Géofolia, Mesp@rcelles, Agréo, Atland, Ekylibre
  • votre logiciel de gestion de troupeau Synel, Troup’O, Boviclic, Synest, icownect, Est-élevage, Pilot’élevage
  • Vos robots / salle de traite, Lely, Delaval, GEA, Boumatic
  • Mais aussi à vos logiciels de comptabilité, de facturation, de paie et même à à votre banque, assurance ou fournisseurs

Fernand est édité par Promize, filiale d’ISAGRI (Logiciels pour la production végétale, logiciels pour l’élevage, logiciels pour la viticulture)

Fernand, votre assistant

Khiko : Dites NON aux vols de machines !

L’objet connecté, intelligent et autonome détecte les mouvements suspects et protège efficacement vos engins contre le vol.

Il se fixe mécaniquement et de façon inamovible sur l’engin. Lorsqu’il est activé et dès qu’un mouvement suspect est détecté, il envoie de façon pro-active (automatiquement) des alertes (SMS, Email, Notification…).

Ces alertes intègrent une information de géolocalisation et un lien vers une application et/ou un site internet pour visualiser l’information. Ces alertes sont également envoyées lors de toute tentative de dégradation du produit.

La Demo en vidéo

Fondateur : Pascal Lavaur

KHIKO Logo Go4ioT

Easy Agri : une offre « Internet des objets » pour connecter sa ferme

Arteria filiale de RTE propose ses solutions “Easy Agri”, une offre package d’Internet des objets dédiée à l’agriculture.

Le pack comprend tous les éléments pour commencer rapidement et facilement son projet de ferme connectée : capteur(s), collecte des données, plateforme de visualisation et d’alerte, et support utilisateurs.

Les solutions IoT “Easy Agri”

Météo et humidité des sols
Pour réguler les quantités d’intrants et optimiser les interventions avec des Sondes d’humidité du sol et Station météo connectée

Géolocalisation et suivi des matériels
Pour gérer l’utilisation partagée de matériel et améliorer l’entretien avec des  “Trackers” GPS et mouvements et Puissance électrique

Détection d’intrusion et des vols
Pour prévenir les intrusions dans les bâtiments, alerter en cas de problème et  “tracker” ses matériels
avec des Barrières infrarouge, Capteurs d’ouverture et Géolocalisation

Taux de remplissage
Pour superviser les niveaux de fluides : eau, carburants, grains… avec des Mesures du niveau par ultrasons, flotteur, pression…

Supervision des bâtiments
Pour contrôler la qualité de l’air et la température ou gérer la maintenance et les consommations des bâtiments
avec des Sondes de température, de CO2 de luminosité… Capteurs de pression

Attention à ne pas confondre avec easy-agri,  le site belge de petites annonces d’animaux de ferme 😉

Farmbot France : des robots-potager Open source

Le robot potager Farmbot Open-Source est conçu pour rendre un potager autonome.

Les fonctionnalités techniques et le logiciel du robot permettent à l’utilisateur de programmer et de gérer son potager en optimisant l’espace et en réduisant l’apport en eau et en intrants.

Ce projet Open-Source conçu par Rory Aronson désire apporter une autre dimension à l’agriculture urbaine en permettant de concevoir des potagers ou des fermes connectés et autonome.

Devant les difficultés, des barrières techniques et financières pour des français souhaitant se procurer un Farmbot, l’association lance une campagne de pré-commande du « Farmbot à la française », de 1500 à 5000 euros.

Sg de l’association Farmbot France : Geoffroy Lecerf

Chimie Bio

M2i Live Sciences : les phéromones de biocontrôle pour la protection des cultures Bio

Leader européen de la production et de la distribution de phéromones de biocontrôle pour la protection biologique des cultures, M2i a une activité en B to B et en B to C,

Fondé en 2012, l’entreprise propose une alternative crédible et durable à l’utilisation des produits pesticides avec des méthodes de protection des végétaux par des mécanismes naturels utilisés dans un cadre de la lutte intégrée contre les ennemis des cultures.

M2i se consacre également à la Santé animale avec des solutions destinées à réduire le stress animal ou des compléments alimentaires vétérinaires et feed pour le bétail.

Elle produit des principes pharmaceutiques vétérinaires et des solutions pour préserver les semences animales (insémination artificielle).

Chiffres clés: : 165 personnes, 4 sites en France, présent dans 55 pays, 22 familles de brevets déposées depuis 2012, 70 produits, 50 cultures traitées.

A noter : M2i Life Sciences a signé avec le géant américain Corteva, un accord de collaboration pour le développement de sa nouvelle gamme d’insecticides à base de phéromones.

Le volet agricole du « pacte vert » de la Commission Européenne lancé en mai 2020, prévoit une réduction de l’utilisation des pesticides, des intrants chimiques, ainsi qu’une augmentation des terres consacrées à la culture bio et l’obligation d’un étiquetage nutritionnel.

Président : Philippe Gueret

Axioma : les produits bio-stimulants à base d’actifs naturels de plantes

L’entreprise briviste (Corrèze) est spécialisée dans les biofortifiants à base d’eau de mer, d’eau de source et d’extraits de plantes.

Elle conçoit, produit et distribue des biosolutions à base d’agencements complexes d’extraits de plantes. Ces formulations innovantes sont destinées à stimuler de manière naturelle les processus physiologiques des productions agricoles végétales et animales.

L’entreprise propose ainsi :

des biostimulants pour les plantes pour favoriser la photosynthèse, l’enracinement des plantes ainsi que leur tolérance aux stress abiotiques…

  • pour la vigne
  • pour le maraîchage
  • pour les céréales
  • les prairies vertes
  • le maïs

des aliments complémentaires pour améliorer de la vitalité des animaux de ferme :

  • pour la croissance et finition des Veaux de Lait (stimulation de l’appétit et l’élimination des déchets métaboliques)
  • pour faciliter les vêlages des bovins
  • pour favoriser un bon démarrage de l’alimentation des poulets de 0 à 21 jours
  • pour stimuler l’élimination naturelle des parasites des ovins, caprins, bovins
  • pour augmenter l’appétit des animaux

un additif de compostage qui favorise le développement de la vie bactérienne dans le fumier.

Fondateur : Anthony Bugeat

AXIOMA

INOCULUMplus: l’alternative aux engrais chimiques traditionnels

Du Zéro Phyto pour garantir le rendement de votre production, la fertilité des sols et la diversité des plantes, c’est ce que promet Inoculum aux agriculteurs, maraîchers, producteurs de substrat, paysagistes, pépiniéristes et horticulteurs afin qu’ils diminuent leurs intrants (engrais, eau et pesticides).

Après une analyse de votre sol pour étudier la teneur en champignons formant les mycorhizes utiles à la fertilité et des produits adaptés à vos équipements, la start-up produit et la commercialise de produits biologiques (bio-intrants) innovants à base de microorganismes bénéfiques pour la croissance et la protection des plantes (en particulier les champignons formant les mycorhizes et bactéries associées).

Inoculum participe au projet européen H2020 EXCALIBUR sur la biodiversité des sols et ses effets synergiques avec des approches prébiotiques et probiotiques en horticulture.

inoculum plus

Agri urbaine & Circuit court

Smart Farming System : l’agriculture verticale et urbaine clé en main et en box

A l’image d’Infarm, Smart Farming System révolutionne l’agriculture en concevant des fermes urbaines « Plug & Plant » et utilise la technologie d’aéroponie en haute pression mise au point par la NASA.

Les cultures éclairées de lampes LED basse consommation, sont analysées par des algorithmes qui permettent de s’assurer de la croissance des plants, de détecter les carences ou l’apparition de maladies mais aussi d’optimiser les paramètres des systèmes pour créer l’environnement le plus propice à la croissance des récoltes.

Leurs systèmes modulaires, contrôlés a distance, permettent de cultiver + de 150 variétés allant des tomates, des fraises, des salades jusqu’aux herbes aromatiques … sans aucun pesticides en consommant 97% d’eau en moins.

Les modules compartimentés optimisent les récoltes et les livraisons en permettant de gérer les cycles de production et de cultiver plusieurs variétés simultanément.

Smart Farming System a assez de données sur le développement des végétaux en intérieur pour accélérer ou ralentir leur croissance et ainsi adapter la production aux ventes d’un supermarché.

Cette start-up parisienne, hébergée à Paris dans la ferme urbaine La Caverne, a mis au point un modèle de cultures verticales dans des modules de rayonnages déployables dans des espaces dès 50 mètres carrés.

La start-up lorgne sur les places de parking des bailleurs sociaux de la ville de Paris aujourd’hui vacantes et a déjà signé un accord avec un géant de la grande distribution.

Fondateur : Cyril Véran…

Smart Farming System

NeoFarm : la micro-ferme urbaine robotisée en maraîchage bio-intensif

Une production maraîchère complète à grande échelle à la fois écologique, rentable et implantée localement.

Après avoir lancé leur serre en mai 2018 dans les Yvelines et leur panier de fruits et légumes bio, NeoFarm travaille sur un modèle de micro-fermes maraîchères robotisées, en commençant à l’échelle de la serre.

Il développe ainsi un robot maraîcher et un logiciel d’assistance à la gestion des cultures en agroécologie (rendements agricoles élevés, respect des écosystèmes, gain de productivité, diminution de la pénibilité).

En phase de développement, leur micro-ferme devrait nourrir quotidiennement (?) 1000 personnes avec des fruits et légumes de grande qualité tout en ancrant la production localement avec un impact positif sur l’environnement.

NeoFarm doit proposer son modèle de micro-fermes pour agriculteurs ou collectivités locales qui investissent dans l’infrastructure.

Fondateur : Olivier Le Blainvaux et Alexia Rey

40 start-up de l'AgTech Française à suivre | TERRACEUS

Poiscaille : des paniers de la mer en direct, du bateau à l’assiette

Cette boutique en ligne propose un circuit court durable, du petit pêcheur au consommateur avec un cahier de charges drastiques :

  • Une pêche durable, éthique sauvage, 100% française
  • Des navires de 12 mètres maximum avec pas plus de 3 hommes à bord, pour une pêche à petite échelle.
  • Des techniques douces avec ligne, casier, filet droit, plongée, pêche à pied. Pas de chalut, pas de drague. Une pêche sélective, des fonds marins préservés.

Chiffres clés : 4500 abonnés, 70 pêcheurs (de Fécamp à Bastia, en passant par le lac Léman), 200 ponts relais, 20 salariés, + de 1 million d’euros de chiffres d’affaires. Le prix du casier est fixé à 19,90 euros pour un abonnement hebdomadaire, puis 22,90 chaque quinzaine et enfin 24,90 mensuel. +1 million d’Euros levés.

A noter : Sur le même marché que Poiscaille, on retrouve Pourdebon, OysterClubÔ-poisson

Fondateur : Charles Guirriec

Panier Local : l’outil de gestion en ligne pour circuit court

L’outil gère ainsi pour les producteurs, transformateurs et distributeurs, l’ensemble des tâches liées à la commercialisation de produits alimentaires : prise de commande, stock, préparation, livraison, facturation, etc.

L’entreprise propose ainsi à ses clients une offre complète et/ou collective (Calendrier, Planification et centralisation des commandes, Budget, Editition des factures et suivi des règlements, Logistique, Suivi des expéditions, Statistiques, Analyse des ventes avec des statistiques)

Panier Local propose un annuaire des circuits équipés et s’adresse aussi aux Collectifs de producteurs ou distributeurs et aux structures territoriales pour la distribution de produits vers les professionnels à l’échelle du territoire.

Fondateur : Ludovic de Beaurepaire

 

Promus : le premier réseau logistique dédié aux ventes alimentaires de proximité

Leur innovation, c’est leur Box, un conteneur planté en rase campagne. C’est un espace de stockage de proximité, connecté et autonome, qui permet de simplifier et de réduire les coûts associés à l’acheminement de produits alimentaires entre professionnels.

La start-up permet aux producteurs de vendre leurs produits aux restaurants locaux, sans effort. De la démarche commerciale à la prise de commande jusqu’à la livraison.

Promus permet au restaurateur d’acheter directement aux producteurs, sans intermédiaire, disent-ils (sic), donc au meilleur prix.

Et depuis le Covid-19, ils livrent des paniers aux particuliers en direct des fermes.

Leur offre de service (livraison, transports…) s’adresse aux producteurs, groupements de producteurs et à ceux qui distribuent leurs produits afin de simplifier et d’optimiser leurs opérations logistiques qui demandent une réelle expertise métier.

Sur son marché, on trouve également Péligourmet, un circuit court en ligne qui permet aux particuliers et aux professionnels de faire leurs courses en direct des meilleurs producteurs.

Ou encore Kimayo, la solution de prise de commande en ligne dédiée pour les professionnels de l’agroalimentaire et des restaurateurs, détaillants et autres commerces de bouches auprès de leurs fournisseurs

À 2 Pas d’ici : le circuit-court B2B2C au sein de la Grande Distribution

La start-up offre une identité visuelle aux produits locaux

Le marketing faisant défaut aux producteurs, la star-up lilloise, A2PASD’ICI, se veut être la filière-vitrine de l’approvisionnement « local » de la restauration (collective / privée) et de la distribution.

  • aider les producteurs locaux à bénéficier d’une meilleure rémunération
  • les implanter au cœur de la Grande Distribution
  • les référencer auprès des restaurateurs
  • créer un lien social direct entre consommateur et producteur
  • rendre accessible au plus grand nombre, une alimentation saine et responsable

L’équipe : Julien Barne, directeur technique, Margaux Deplanque, directrice satisfaction client, Stéphane Darguesse, directeur général, et Benjamin Maurice, directeur de l’information.

 

A 2 pas d'ici

UrbanLeaf : l’aquaponie pour particulier, collectivité et entreprises

Le bureau d’études conçoit des écosystèmes autonomes alliant aquaculture et hydroponie.
En intérieur, en extérieur, au sol ou en toiture, la start-up crée du mini jardin aquaponique d’intérieur, décoratif et ludique, jusqu’à la serre de production alimentaire de végétaux et poissons, innovante et fonctionnelle.

Ses prestations vont de l’audit, l’étude technique, la conception générale et fonctionnalités, la maîtrise d’œuvre aux formations et animations.

Voir également sur le même marché: Myfood et monécopotager

Pour aller plus loin:

La blockchain dans le monde agricole

La ferme digitale organise dès le 2 juin et jusqu’en octobre, une série de 10 CONFÉRENCES ONLINE GRATUITES réalisées par des intervenants du marché agricole et alimentaire toujours dans le but de créer des synergies, porter des réflexions, trouver des solutions ensemble afin d’accompagner et de faire progresser le secteur agricole.

Foodtech.space : magazine digital dédié à la foodtech française et ses innovations.

Agriculture Connectée Magazine : La ferme numérique, ferme de demain ?

Foodtech : la cartographie de l’écosystème

La WineTech, la FoodTech, l’AFAUP, La Ferme Digitale, GreenTech, Tech4Good, TechForPlanet, Smart for Good

DigitalFoodLab is the European FoodTech insight and strategy consultancy

Un commentaire

  • PFFFFFF
    01/07/2020 at 22:28

    Ah les start-ups… on en oublierait presque qu’il existe des sociétés (PME, ETI) rentables et largement aussi innovantes qui concentrent plus leur force dans la R&D et le commerce que dans la communication à destination des investisseurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *