Alimentation & système agricole en 2050 par WWF | TERRACEUS TERRACEUS

Alimentation & système agricole en 2050 par WWF

PULSE FICTION

Le rapport PULSE FICTION de WWF pose la question :  « Quel système agricole durable permettrait de fournir une alimentation saine et bas carbone en France d’ici 2050 ? »

On nous (vous) abonde de nombreux rapports et études et celui-ci à l’objectif de présenter les grandes orientations qui permettraient d’aller vers un système agricole et alimentaire durable d’ici 2050 ou de s’interroger sur l’avenir de nos élevages et de nos cultures.

Ou encore sur la nécessité de remettre des légumes secs en production et dans nos assiettes.

L’intéressant peut-être est d’apprendre comment mangerons-nous demain.

Alimentation & système agricole en 2050 par WWF | TERRACEUS

Par exemple, en 2050, 53% de la population française pourraient avoir adopté un régime flexitarien. Ce régime est un mode de consommation qui consiste à réduire fortement la part de protéines animales au profit des protéines végétales.

Alimentation en 2050 WWF

En 2050, encore, 26% et 14% de la population auraient respectivement un régime végétarien et végétalien, et 7% conserveraient leur régime alimentaire actuel.

Quelques chiffres clés du rapport WWF (non exhaustif) sur nos régimes alimentaire de demain:

Dans l’assiette 2050, on mangera 1 portion par jour de légumes secs contre moins d’une portion par semaine aujourd’hui.

La part d’agriculture biologique augmente sur le territoire, passant à 60% des surfaces en grandes cultures en 2050.

Alimentation en 2050 WWF

En 2050 :

  • Diverses sources en protéines produites en France remplacent les importations des 4,8 millions de tonnes de soja, responsables d’une partie de la déforestation au Brésil.
  • Les rendements de la plupart des cultures baissent, en lien avec la généralisation de pratiques agro-écologiques.
  • 1 million d’hectares de surfaces de prairies naturelles vont évoluer vers des milieux boisés, des landes et des zones humides. Ces milieux permettent de maintenir voire d’augmenter la quantité de carbone stockée (dans les sols et la biomasse ligneuse).
  • La France diminue de moitié les émissions du secteur agricole.
  • La production d’agrocarburants est divisée par deux.
  • 60% des déjections animales (fumier, lisier) et 30% des cultures intermédiaires (CIVE) approvisionnent les méthaniseurs …WWF
Un système agricole et alimentaire dans l’impasse

Le constat de WWF est sans appel

  • Les émissions de gaz à effet de serre (EGES) issues de l’alimentation (du champ à l’assiette) représentent 24% de l’empreinte carbone totale des ménages.
  • L’agriculture est l’une des principales causes du déclin et de l’érosion de la biodiversité au niveau mondial
  • En France, l’agriculture intensive (notamment via l’utilisation d’engrais de synthèse) est responsable de l’appauvrissement des sols en nutriments et de la pollution des eaux.
  • Près de 10 millions de tonnes de produits sont perdus et gaspillés chaque année en France.
  • Le système alimentaire actuel a également d’importants impacts sur la santé.
  • Etc.

Alimentation en 2050 WWF

Le rapport de WWF offre des pistes d’action concrètes pour que tous les acteurs puissent agir de façon harmonisée vers plus de durabilité.
  • Remettre des légumes secs dans nos assiettes
  • Placer les légumineuses au cœur de l’innovation agroalimentaire
  • Remettre des légumineuses dans nos champs
  • Transparence de l’offre alimentaire et accessibilité
  • Une plus grande Education Alimentaire
  • Augmenter notre Autonomie de production Protéique (soja, tournesol, pois, légumes secs luzerne déshydratée)….

WWF Transformation alimentaire

Tout transformer de la fourche à la fourchette

En somme, pour WWF, il est urgent et nécessaire de transformer le système alimentaire français pour répondre aux grands défis environnementaux, sociaux et éthiques auxquels nous devons faire face aujourd’hui.

Et cela passe notamment par un changement des habitudes alimentaires qui représente une part importante de l’impact des gestes individuels.

Et par les industries agroalimentaires et les distributeurs qui ont un rôle important à jouer dans cette transition.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *